[English Version]

Le Centre for Inquiry Canada (CFIC), le seul organisme de bienfaisance à but non lucratif canadien pour les sciences et la laïcité, dénonce le projet de loi C21 sur la laïcité de l’État qui vise à bannir le port de signes religieux par les employés du secteur public. CFIC est d’opinion que dans une société laïque, la foi ou autres croyances religieuses ne peuvent être utilisées pour justifier un traitement spécial, que ce soit une dispense ou une sanction.

Par exemple, nous nous opposons aux situations où les croyances religieuses sont utilisées pour justifier un traitement spécial sous forme de dispense, telles que celles en Ontario, en Alberta et au Manitoba, qui permettent aux Sikhs, mais personne d’autre, d’être dispensé du port obligatoire du casque de motocyclette. De la même façon, CFIC s’oppose au fait de donner aux écoles catholiques un traitement spécial en leur permettant d’empêcher les alliances homosexuelles-hétérosexuelles dans leurs écoles.

Une société véritablement laïque ne donne pas un traitement spécial sous forme de sanction tel que le projet de loi 21. Très simplement, l’État doit toujours être neutre sur les questions de croyances religieuses et ne doit pas traiter quelqu’un différemment à cause de ses croyances.

« La vraie question est plutôt de savoir si oui ou non un employé du secteur public recrute d’autres personnes dans ses croyances religieuses pendant qu’il remplit un rôle public et laïque tel qu’enseigner à l’école ou délivrer des permis de conduire. » dit Gus Lyn-Piluso, président du CFIC. « Il y a très peu d’indices suggérant que c’est un problème majeur au Québec ou ailleurs au Canada. »

Une personne est capable de porter des signes religieux sans recruter des personnes dans ses croyances religieuses.  Elle peut également recruter des personnes sans porter de signes religieux. Les deux situations ne sont pas nécessairement reliées et on ne peut pas résoudre une situation en mettant l’emphase sur l’autre.

« Les laïques canadiens ont toujours dit que même si nous ne croyons en aucune religion, nous nous battrons pour votre droit de croire ce que vous voulez. » dit Gus.  « Ce projet de loi n’encourage pas une société plus bienveillante, laïque et juste- il accomplit le contraire en attisant l’intolérance religieuse dans le secteur public. »

CFIC vise à développer une société plus pacifique, inclusive et respectueuse. En tant que société multiculturelle au Canada, il est essentiel de traiter toutes les croyances religieuses-incluant la non-croyance- de façon juste et équitable. Nous encourageons activement la neutralité en matière de croyances religieuses afin que les conflits, l’oppression et les dissensions à travers le monde ne trouvent pas un nouveau domicile au Canada.

Nous sommes le seul organisme canadien à but non lucratif ayant comme mission la promotion de la pensée critique, de la science et de la laïcité.

Pour plus de renseignements ou pour fixer un rendez-vous pour une entrevue, veuillez contacter :

John McKay,
Chair, Comité de communication CFIC 
jmckay@centreforinquiry.ca
(613) 614-0706